Musique Vietnamienne

La musique traditionnelle est extrêmement diverse selon les régions du pays. Il s’agit d’une musique modale avec deux modes (dieu) principaux :

  • Bac, (« nord ») est de caractère joyeux.
  • Nam, (« sud ») est de caractère triste.

Le bouddhisme vietnamien a une musique vocale  née au XIXe siècle. Il y a 3 traditions réservées aux rituels :  celle du Nord, celle du Centre et celle du Sud.

Il y a des instruments traditionnel :

– Dan Bau  

–  Dan Tranh  

– Luth Lune  

– Dan Doan  

– Dan Sen  

– Dan Day    

– Luth Quatre Corde  

– Dan Nhi   

– Dan Gao  

Musique Vietnamienne

musique hawaienne

La musique hawaïenne est la musique originaire d’Hawaï. Elle se manifeste par des chants traditionnels Maori (le mele) accompagnés de danse (le hula) et l’utilisation d’instruments notables tels que la guitare hawaienne. Elle a des similitudes avec la musique polynésienne et la musique maori, mais du fait du statut politique de l’île, elle subit aussi une grosse influence de la musique des Etat-unies.

différents instruments:

guitare hawaienne

Ohe Hano Hiu

Pahu

Ukulélé

Xaphoon

punk

Le punk rock est un genre musical dérivé du rock, apparu au milieu des années 1970 et associé au mouvement punk de cette même époque. Précédé par une variété de musique protopunk des années 1960 et du début des années 1970, le punk rock se développe surtout entre 1974 et 1976 aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Australie. Des groupes comme les Ramones, les Sex Pistols, et The Clash sont reconnus comme les pionniers d’un nouveau mouvement musical.
Les groupes de punk rock, s’opposant à la lourdeur qu’ils jugent excessive1 et à l’institutionnalisation du rock populaire des années 1970, créent une musique rapide et rude, généralement servie par des chansons de courte durée, une instrumentation simplifiée et des paroles souvent chargées de messages politiques ou nihilistes. Le mouvement punk, associé au genre, exprime une rébellion jeune et est caractérisé par des styles vestimentaires distinctifs, une variété d’idéologies anti-autoritaires et une attitude do it yourself (« Faites-le vous-même »).
Le punk rock est rapidement devenu un phénomène culturel majeur au Royaume-Uni. En majorité, les racines du punk se trouvent dans des scènes locales qui ont eu tendance à rejeter toute connexion avec les courants musicaux dominants. Pendant les années 1980, des styles encore plus rapides et agressifs, tels que le punk hardcore et la Oi!, ont évolué et sont devenus une composante importante du paysage punk. Des musiciens s’identifiant ou s’inspirant du punk rock lui ont permis de s’élargir et se diversifier. Ces pratiques ont notamment donné naissance au mouvement rock alternatif. À partir du milieu des années 1990, de nouveaux groupes de pop punk comme Green Day, Blink-182, The Offspring offrent au genre une nouvelle popularité plusieurs décennies après son émergence, mais sont dénigrés par une grande partie du mouvement punk qui les accuse d’avoir institutionnalisé et rendu « commercial » le style, sans partager les valeurs de base.
philosophie
La première vague de punk rock a eu pour but d’être agressivement moderne, s’écartant de la musique sentimentale du rock du début des années 19702. D’après Tommy Ramone, le batteur des Ramones : « Dans sa forme initiale, beaucoup des trucs [des années 1960] étaient innovants et excitants. Malheureusement, ce qu’il se passe c’est que les gens qui ne pouvaient pas tenir une bougie aux goûts de Hendrix commencèrent à s’en aller. Peu après il y avait des solos sans fin qui n’allaient nulle part. Déjà en 1973, je savais que ce dont il y avait besoin c’était du rock ‘n’ roll pur, nu, et sans conneries insensées3. » John Holmstrom, éditeur et fondateur du fanzine Punk, se souvient avoir pensé que « le punk rock devait arriver car la scène rock de l’époque était devenue si docile que [des artistes] comme Billy Joel et Simon et Garfunkel se faisait catégoriser dans le rock and roll, alors que pour moi et d’autres fans, le rock and roll signifiait cette musique sauvage et rebelle4 ». D’après la description du critique musical Robert Christgau, « c’était aussi une sous-culture qui rejetait dédaigneusement l’idéalisme politique et l’absurdité flower-power du mythe hippie5 ». Patti Smith, au contraire, suggère dans son documentaire 25 Years of Punk que les hippies et les punks sont tous deux liés par une mentalité contestataire commune. Dans certains événements, certaines figures du punk rock affichent non seulement le rejet du rock grand-public et de la culture à laquelle il est rattaché, mais aussi de leurs propres prédécesseurs. The Clash, par exemple, a déclaré : « Pas d’Elvis, de Beatles, ou de Rolling Stones »en 1977.

shaka ponk : prima scene

shaka ponk : wanna get free

Musique chinoise

 

La musique chinoise est une forme essentielle de l’art chinois, très ancienne et très variée. Elle s’est développée indépendamment des musiques de l’Ouest asiatique, généralement modales, bien qu’elles aient eu une influence par certains instruments . Elle est également influencé par les peuples d’Asie centrale (Turcs et Mongols), « deux (cordes) barbares »), instrument omniprésent.

Il y a des instrument assez traditionnel:

Bangdi (piccolo chinois)   ht

– Bianqing (ensemble de pierre)    index

– Bianzhong (ensemble de cloches en bronze)   p

– Dizi (flûte horizontale chinoise )   tr

– Dongxiao (flûte verticale chinoise)  qs

– Erhu (violon à 2 cordes chinoises)   th

– Gong   sdf

– Gugin (Cithare à 7 cordes chinoise)   eg

– Guzheng (Cithare à 21 cordes chinoise) 

– Pipa (luth chinois) 

Musique Chinoise

La pop

La musique pop est un genre musical apparu dans les années 1960 aux États-Unis. Elle met l’accent sur la chanson individuelle plutôt que sur l’album, elle est surtout constituer de rytme entrénent pour la danse. La musique pop fut beaucoup influencée par les technologies, comme l’enregistrement à pistes multiples (vers la fin des années 1960) et le synthétiseur (vers les années 1970/1980).la musique pop se base surtout sur les instruments électronique.

Origines
La première chanson a apparue en anglais en 1926, pour décrire le rock and roll et les nouveaux styles musicaux des jeunes qui ont été influencés par celui-ci.

La pop mais plus l’accent sur les mélodies et les harmonies. On peut de ce point de vue considérer que la pop connaît sa maturité avec l’avènement des Beatles.

Le public noir américain ne se sent pas concerné par l’agitation pop. Il réclame sa propre musique, la soul. En chantant I’m Black and I’m Proud. Ses disques sont diffusés pendant les manifestations politiques. Pour tous les Noirs, Brown est le soul brother numéro un.
La pop, s’est donc petit à petit distinguée comme un sous-genre du rock, dans les années 1960. Si on considère que les Beatles ont créé ou au moins amené la musique pop, alors il s’agit d’une transformation adoucie et plus pétillante du rock’n’roll.

Après 1967, le terme « musique pop » est de plus en plus utilisé pour désigner un rock, par opposition au rock traditionnellement plus énergique. La musique rock était perçue comme plus grave et avec des buts plus élevés, alors que la musique pop était perçue comme une musique qui serait écouter moins longtemps que les autres. La musique pop a plus été crée pour le commerce et aussi créée pour être accessible à tout le monde. La musique pop est créée par les grandes compagnies, par les musiciens eux-mêmes. Ce point de vue est plus discutable face au nombreux groupes pop qui non pas percé.

Histoire
La musique pop s’inclut dans un mouvement de masse et dès les années 1950, les industriels prennent en compte le pouvoir d’achat des adolescents, en leur fournissant, dans l’acception mercantile du concept d’identité, clubs où danser, tee-shirts et blousons de cuir pour se vêtir, motos pour se déplacer, plus tard tableaux à accrocher au mur ou sculptures à contempler, films à visionner, et musique pour se retrouver. La musique pop s’insspire de tout les autres styles musiquaux. Le bute de la pop est aussi d’attiré un public le plus large possible.

La pop se divise en plusieurs styles musicaux:
• la pop folk ;
• la pop latino ;
• la pop métal ;
• la pop rock ;
• la pop punk.

Je me suis inspiré du site de wikipédia

le blues

Le blues est un genre musical vocal, instrumental dérivé

des chants de travail des populations afro-américaines apparues au Mexique et aux États-Unis au courant du xix eme siècle ainsi que des immigrés anglais, irlandais, écossais, espagnols, français, polonais et d’indiens Cherokee, gens de pauvres conditions qui exprimaient eux aussi leurs peines dans un genre de musique comparable. C’est un genre où le chanteur exprime sa tristesse et ses déboires (d’où l’expression« avoir le blues »). Le blues a eu une influence majeure sur la musique populaire américaine, puisqu’il est à la source du jazz, du R’n’B et du rock ‘n’ roll entre autres.

 

Il y eut d’autres formes de blues avec des instruments rudimentaires, le diddley bow, une corde fixée sur une planche, le jug, cruchon en terre dans lequel on soufflait. Puis le blues a évolué avec des instruments simples, tels que la guitare acoustique, le piano et l’harmonica. La légende raconte que l’un des guitaristes bluesmen,Robert Johnson, aurait signé un pacte avec le diable ce qui lui aurait permis de devenir un virtuose du blues. Cependant, Robert Johnson ne serait pas le premier à avoir raconté cette histoire, c’est un autre bluesman, auteur du morceau Canned heat Tommy Johnson, qui en serait à l’origine.

W. C. Handy fut l’un des premiers musiciens à reprendre des airs de blues, à les arranger et les faire interpréter par des chanteurs avec orchestres. Il fut également l’auteur de morceaux parmi les plus célèbres, tel le fameux Saint Louis Blues.

Les années 1920 et 1930 virent l’apparition de l’industrie du disque, et donc l’accroissement de la popularité de chanteurs et guitaristes tels que 

Blind Lemon Jefferson

Blind Blake 

qui enregistrèrent chez Paramount Records,

 –Lonnie Johnson 

chez Okeh Records.

Ces enregistrements furent connus sous le terme de race records(musique raciale), car ils étaient destinés exclusivement au public afro-américain. Mais les années 1920 connurent également des chanteuses de classic blues extrêmement populaires, telles que 

Gertrude « Ma » Rainey

Bessie Smith

Ida Cox 

Victoria Spivey.

autre bluesman:

 

lourock53

 

 

 

Le haka

Le haka est une danse chantée rituelle des insulaires du Pacifique sud interprétée à l’occasion de cérémonies, de fêtes de bienvenue, ou avant de partir à la guerre, que les Maori ont rendu mondialement célèbre par l’équipe de rugby a XV deNouvelle-Zélande , qui l’effectue avant ses matchs depuis 1905.

Les origines du haka:

Selon la mythologie maori, Tama-nui-to-ra, le dieu soleil, avait deux épouses :Hine-raumati dame de l’été, etHine-takurua, dame de l’hiver. L’enfant né deTama-nui-to-ra et de Hine-raumati s’appelait Tane-rore. Il fut crédité de l’origine de la danse. Tane-rore est le tremblement de l’air vu lors des journées chaudes de l’été et est représenté par le tremblement des mains lors de la danse.

Les paroles en français du « Ka mate »

Ka mate Ka mate
Je meurs, je meurs

Ka ora Ka ora
Je suis vivant, je suis vivant

Ka mate Ka mate
Je meurs, je meurs

Ka ora Ka ora
Je suis vivant, je suis vivant

Tenei Te Tangata Puhuruhuru
C’est l’homme chevelu

Nana i tiki mai whakawhiti te ra
Qui a fait briller le soleil à nouveau pour moi

Ah Upane Upane
Un pas vers le haut, puis un autre

Upane Kaupane
Un pas vers le haut, un autre

Whiti te ra
Le Soleil brille

La music country

La Musique Country

music country

La musique country, ou simplement la country, est un mélange de musiques traditionnelles développé principalement dans le Sud-Est des États-Unis et dans les provinces maritimes du Canada, qui a évolué rapidement dans les années 19201 et reste très populaire aujourd’hui.

La musique country est aujourd’hui l’une des formes de musique les plus populaires au monde. Elle prend ses origines dans les Appalaches où s’installent les premiers colons. Les compositeurs mettent par écrit les ballades traditionnelles de leurs pays d’origine en modifiant parfois la musique ou les paroles.Peu à peu ils y ajoutent des éléments de leur nouvelle vie, de leurs émotions nées du territoire américain, tout en gardant les caractéristiques européennes, notamment la présence du violon, la tradition des chants celtiques et des hymnes des églises protestantes.

Les cow-boys song

Ces chansons sont créées dans les plaines du Texas et du Midwest par les cow-boys convoyeurs de troupeaux au XIXe siècle, chantées a cappella ou soutenues par un violon (fiddle), un harmonica ou une guitare.

On parle aussi des « Work songs », chansons de travail des cow-boys et d’autres métiers (constructeurs de voies ferrées, cultivateurs, etc.) On peut citer la chanson Mule Train de Tennessee Ernie Ford ou I’ve Been Working on the Railroad rendu célèbre par The Rooftop Singers. Mais on ne parle pas encore de country music, ces mélodies étant seulement des chants traditionnels venus de divers horizons.

Chanteur/chanteuse:

index

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Musique_country

 

L’ELECTRO

https://www.youtube.com/watch?v=n4tK7LYFxI0

L’électro est le terme raccourcie d’electro-funk ou electro-bouggie.  Ce style de musique est apparût grâce a la boite à rythmes inventé par Dave Smith.

dave smith

Mais au fur et à mesure c’est devenu un dérivé du hip-hop.  dans les années 80/90 on parlait surtout d’électro hip-hop, robot hip-hop ou encore robot-funk.  donc, l’électro peut être perçue comme une paternité de la musique électronique inventée par les Kraftwerk avec plus d’influences funk et disco. Elle a beaucoup influencé la techno et la house.

Voici quelques grand artistes connue dans l’electro :

DAFT PUNK
DAVID GUETTA
ALESSO

 

ALESSO

 

 

Musiques indiennes

eie musiques

La musique indienne…

Sous ses formes variées, l’expression d’une très longue tradition qui bien qu’elle ait été en partie divisée par l’éclatement du système colonial, reste néanmoins la musique d’un sous-continent composé de l’Inde, du Pakistan, du Bangladesh, du Népal et du Sri Lanka. Malgré les différences linguistiques ou religieuses, un même genre de musique se retrouve par delà les frontières politiques.

Si sa connaissance en Occident progresse aussi bien sous sa forme savante (les râgas) que dans des genres plus légers (en particulier la musique de film), il reste un pan méconnu : l’immense domaine de la musique folklorique, chaque région ayant son style et ses instruments propres, voire des castes vouées à la pratique musicale, en particulier les États indiens tels que le Bengale, le Cachemire, le Kérala ou le Rajasthan.

Si la musique instrumentale ou vocale est bien souvent liée à la danse en Inde, elle n’est en revanche guère liée au théâtre, contrairement aux autres musiques asiatiques de l’aire bouddhiste.

Selon la mythologie indienne, la musique indienne a une origine divine : c’est par le son que le dieu Brahmâ a créé l’univers. Le dieu Shiva jouait quant à lui du tambour dameru, et son fils Ganesh jouait lui, comme Hanuman d’ailleurs, du tambour mridang. La déesse Sarasvati, elle, est toujours associée à la vînâ. L’univers a été créé par le son primordial Ôm (à rapprocher de la Genèse et de l’Évangile de Jean) ; le langage dérive des sons du tambour…

index


Les savantes…

L’origine de la musique classique indienne remonte aux temps védiques (avant J-C). Les hymnes du Rig Veda étaient chantés en utilisant trois notes principalement, formant ainsi le Sâma Veda.

Depuis les temps les plus anciens, la musique a toujours eu en Inde une double vocation : l’une destinée au temple et aux dieux, l’autre réservée au divertissement et aux démons. Cette dichotomie a séparé les instruments et les musiciens de manière radicale, jusqu’à créer des castes spécifiques. Au long des siècles, divers styles ont tenté de combler ce fossé, aujourd’hui amoindri.

Avec le temps, et les influences extérieures, la musique savante indienne s’est scindée en deux aires géographiques, jouant certes une musique similaire, mais de manière fort différente.

india